Un défi écologique

beyond the sea ®, par son approche innovante, est un acteur majeur de l’environnement. Aujourd’hui 90% du commerce mondial utilise la voie du transport maritime. La mondialisation de l’économie est allée de pair avec la maritimisation : les flux de cargaisons maritimes ont été multipliés par 5 en trente ans. Les experts prévoient que le transport maritime doublera encore d’ici 2020. L’équipe de beyond the sea ® en partenariat avec des armateurs de marine marchande et de pêche, perfectionne sa maîtrise de la traction des bateaux par des Kites de très grande surface. L’objectif principal de notre projet est de proposer des solutions durables afin de réduire de 20%, dès aujourd’hui, la consommation de carburant des navires marchands mondiaux, et d’amener cette réduction à 30 ou 40% dans un futur proche. Comme conséquence directe, notre solution diminuera de 20% les émissions de CO2, de NOx et de SOx associés aux transports maritimes. La façon d’atteindre ce but est d’offrir à tous bateaux la traction par kite. Une solution propre, abordable, un mode de propulsion efficace et universel pour les navires de toute taille. Aujourd’hui 90% du commerce mondial se fait par voie maritime. Les flux maritimes ont été multipliés par cinq en 30 ans et les experts prédisent qu’ils doubleront d’ici 2020. L’utilisation de notre leadership technologique va aider à réduire les émissions de gaz à effet de serre provenant des navires et diminuera considérablement la consommation d’énergies fossiles (l’économie pourrait être de 20%, selon les experts des Nations Unies (1)) A titre d’exemple, un porte-container consomme environ 150 000 litres de carburant / jour. Equipé de notre technologie,  l’économie de carburant moyenne se situera aux alentours de 30 000 litres/jour/navire concerné, avec  une baisse notable d’émissions de polluants. Considérant qu’il y a 100.000 navires marchands et 1.000.000 bateaux de pêche, cette nouvelle technologie aura un impact positif majeur sur l’environnement.

(1) Rapport de l’Organisation des Nations Unies: 2009 «Étude sur le transport maritime»